Biogas Treatments

Jacobi aide à produire de l’énergie renouvelable.

Le biogaz est le mélange de gaz produit par digestion anaérobie de biomasse organique en l’absence d’oxygène. Le biogaz peut être produit à partir de différentes matières premières telles que les déchets agricoles, le fumier, les déchets organiques ménagers et les cultures énergétiques lors de la production de gaz de digestion anaérobie. Il peut également être produit à partir de gaz produit dans des décharges et des décharges de déchets organiques, ou lors de la digestion des boues dans les stations d’épuration. La production de biogaz est une industrie en pleine croissance qui se concentre sur la conversion du biogaz en énergie électrique ou en chaleur, avec d’autres options consistant à introduire le gaz dans le réseau ou à l’utiliser comme carburant. Différents procédés de purification ont été mis au point pour valoriser le biogaz afin que le gaz puisse être utilisé dans toutes ces applications.

Le biométhane doit avoir des propriétés similaires au gaz naturel pour pouvoir être utilisé dans des applications similaires, comme par exemple en tant que carburant ou alimentation du réseau de gaz naturel. Différentes technologies de valorisation du biogaz, telles que la distillation cryogénique, les membranes, l’adsorption à pression modulée (APM) et le stripping, sont utilisées pour séparer le méthane et le dioxyde de carbone.

La distillation cryogénique est une technologie de séparation qui utilise la différence de point d’ébullition entre le méthane et le dioxyde de carbone.

La séparation par membrane utilise des barrières semi-perméables qui laissent traverser le dioxyde de carbone et, par conséquent, concentrent le méthane à la concentration souhaitée.

L’adsorption à pression modulée utilise la différence de comportement d’adsorption du méthane et du dioxyde de carbone sur des adsorbants à différentes pressions. L’adsorption à pression modulée est utilisée pour séparer efficacement le dioxyde de carbone du méthane.

Les laveurs ou les strippers utilisent les différentes solubilités du méthane et du dioxyde de carbone dans différents solvants. Des solvants tels que des amines, des solvants organiques ou de l’eau sont utilisés pour valoriser le biogaz. Par exemple, le dioxyde de carbone est soluble dans l’eau et le méthane presque pas. Le dioxyde de carbone est absorbé à haute pression dans l’eau et désorbé à une pression inférieure.

La technologie du charbon actif est utilisée dans plusieurs étapes du processus pour obtenir la pureté requise. Selon la source renouvelable, le biogaz peut contenir de l’ammoniac (NH₃), de l’hydrogène sulfuré (H₂S), des siloxanes et / ou des terpènes.

L’ammoniac (NH₃) peut contaminer l’épurateur du mélange air-gaz et doit être éliminé pour se conformer à la législation locale.

Le sulfure d’hydrogène (H₂S) doit être éliminé car il a un effet négatif sur l’huile moteur, ce qui signifie qu’il doit être changé trop souvent, ce qui entraîne des coûts de maintenance élevés. L’ H₂S est brûlé en SO₂ / SO₃ dans le moteur, l’élimination du sulfure d’hydrogène avant la combustion permet ainsi de contrôler les émissions de SO₂ / SO₃. Les concentrations peuvent également être trop élevées pour l’alimentation sur le réseau. En général, il faut atteindre une qualité de gaz supérieure à 99% de méthane pour pouvoir alimenter le réseau.

Le sulfure d’hydrogène (H₂S) peut également contaminer le mélange air-dioxyde de carbone et doit être éliminé avant l’injection dans les serres ou avant son rejet dans l’atmosphère pour contrôler les odeurs.

Les siloxanes entraîneront des dépôts sur les aubes de la turbine, entraînant des vibrations, voire des dommages, entraînant par la suite des coûts supplémentaires et perturbant les processus.

Les terpènes constituent une classe importante et diversifiée de composés organiques, produits par diverses plantes comme les agrumes et les conifères, qui ont généralement une forte odeur. Les terpènes sont retirés du biogaz avant l’injection du gaz vert dans le réseau car ils peuvent masquer l’odeur typique du THT (tétrahydrothiophène). Ils peuvent causer des problèmes en réduisant la durée de vie des joints et en entraînant des opérations de maintenance fréquentes, ce qui a un impact négatif sur les revenus et la continuité de la production.

Pour un traitement optimal du biogaz, les conditions opérationnelles doivent être correctement définies. Les ingénieurs Jacobi sont à votre disposition pour développer et optimiser conjointement vos systèmes dans le but d’améliorer les revenus et de réduire le coût total de possession (TCO).

Jacobi Services propose plusieurs solutions pour les processus de valorisation du biogaz. La solution dépend de:

· Débit du gaz à traiter

· Consommation annuelle de charbon actif

· Composition du charbon saturé

SOLUTIONS BIOGAZ DE JACOBI

CHARBON ACTIF

Jacobi propose des carbones activés pour applications spécifiques pour le traitement des biogaz :

  • Carbone activé extrudé
  • Carbone imprégné
  • Carbone amélioré de manière catalytique

FILTRES PORTABLES

Jacobi possède une gamme complète de filtres portables pour des taux de flux allant jusqu’à 4 000 m³/h de biogaz par filtre. Notre large gamme de filtres de location propose les avantages suivants :

  • Les filtres EcoFlow™ sont loués via les bureaux de vente régionaux, afin d’éviter les coûts de transport international
  • Ils sont ensuite installés par les équipes de service régionales proches de Jacobi et pouvant vous contacter rapidement
  • Les équipes parlent aussi votre langue, ce qui veut dire qu’il n’y a pas de délais dûs à des difficultés de communication
  • Les filtres sont compacts et optimisés pour la logistique
  • Nous proposons des capacités d’ingénierie au cas où les filtres doivent être être personnalisés pour votre application
  • Des outils de soutien sont disponibles afin d’améliorer les conditions d’opération et obtenir des performances optimales et un coût moindre pour le client.

COLLECTE DU CARBONE ACTIVÉ UTILISÉ

Jacobi possède un réseau européen de centres de collecte du carbone utilisé. Dans ces centres de collecte nous pouvons grouper les produits utilisés avant de les transporter à moindre coût vers l’un des centres de réactivation.

  • Capacités de réactivation en France et en Allemagne (ET EN ESPAGNE ?)